Prix sur demande
Renseignement

Prérequis


• Posséder un certificat dans le domaine de la comptabilité, de contrôle de gestion, d’économie ou de la finance (Diplôme de commerce, CFC de commerce)

• Avoir travaillé ou travailler dans une direction financière du secteur public

• Travailler dans le secteur privé avec objectif de réorientation vers le secteur public

Planification

Durée
Durée totale : 2 jours

Partenaires

PDF

Gestionnaire du contrôle de gestion

Une fois les comptes annuels bouclés, certifiés et votés, l’entité doit analyser ces données financières et mettre en place un système de contrôle de gestion portant sur les différents domaines d’activités sur lesquels des indicateurs financier ont été jugés mauvais ou critiques.

De manière générale, une entité publique doit définir :

• Les objectifs généraux qui soient en accord avec les stratégies et les lignes directrices de l’entité

• Les objectifs spécifiques par rapport aux prestations publiques qu’elle offre

Pour pouvoir suivre l’évolution de ces objectifs, les quantifier et les mesurer, il est nécessaire de fixer des indicateurs (financiers ou non) en posant des valeurs cibles à atteindre pour chacun d’entre eux. Lors de la revue de la performance, il est important de pouvoir comparer les réalisations par rapport aux:

• Objectifs fixés

• Prévisions

• Réalisations des périodes précédentes

• Et à ce qui est réalisé par des entreprises similaires
Les objectifs définis sont généralement influencés par les facteurs externes (politique, économique, environnemental, social, légal, etc.) et internes (ressources humaines, structure organisationnelle, etc.) à l’entité.

Ces indicateurs financiers permettent notamment :

• à toute personne externe à l’entité de se faire une opinion sur la santé économique et financière de l’entité, ce de manière rapide et efficace, avec des chiffres à l’appui

• à la direction et aux instances de contrôle de l’entité de prendre des mesures correctives nécessaires lorsque ces indicateurs montrent des signes mettant en péril la pérennisation ou la qualité des prestions offertes par l’entité

• de répondre de manière chiffrée et objective aux questions que nous nous posons à la lecture des comptes annuels sans être forcément un expert en la matière.

Ces indicateurs représentent en quelque sorte des clignotants verts ou rouges selon les cas permettant à l’entité de prendre les mesures nécessaires afin de maîtriser les risques liés à ses activités

Public

Toute personne désirant se perfectionner dans son métier actuel, en charge du contrôle de gestion, y compris la gestion des indicateurs financiers ou de se reconvertir dans le secteur public.

Objectifs

L’objectif de cette formation est de permettre aux participants de comprendre et de mettre en place efficacement les principaux indicateurs financiers de leur entité et de prendre les mesures correctives nécessaires qui permettront ainsi à l’entité d’atteindre ses objectifs définis de manière stratégique et spécifique.
Ils seront ainsi capables de :

• Calculer ces indicateurs financiers de manière rapide et d’en développer d’autres

• Repérer des problèmes grâce à au suivi de ces indicateurs financiers et d’apporter les solutions correctives adaptées et en temps opportun

• Anticiper et de prévenir d’éventuels dysfonctionnement de l’entité, ce qui permet à celle-ci d’entreprendre les actions correctives

Contenu

La formation dure 2 jours et se présente comme suit :
M1. Base légale et principes de base
M2. Principaux indicateurs : Définition, calcul, utilité et interprétation sur :

• Le taux d’endettement net

• Le degré d’autofinancement

• La part des charges d’intérêts
M3. Autres indicateurs : Définition, calcul, utilité et interprétation sur :

• Les dettes brutes

• Les dettes brutes par habitant

• Les dettes nettes (1 et 2)

• Les dettes nettes par habitant

• La dette brute par rapport aux revenus

• Les taux d’autofinancement

• La proportion des investissements

Méthode

Toutes nos formations font le lien entre la théorie ciblée et l’opérationnel (pratique opérationnelle), ce qui favorise l’apprentissage des participants via l’appropriation et l’assimilation des thèmes abordés, ce de manière rapide et en profondeur. L’axe de l’apprentissage du savoir est donc privilégié. Les participants sont ainsi mis en avant dans le processus de toute formation.
Durant la formation, des exemples concrets seront présentés, des problématiques réelles pourront être traitées et débattues en cours à travers les travaux pratiques en groupe. En outre, chaque formation est conçue et structurée de sorte que, quel que soit le formateur, la substance et la trame demeurent identiques. Les supports de cours sont adaptés régulièrement en fonction des changements d’activités et/ou de législations et règlementations en vigueur.
Cette méthodologie permet aussi d’assurer une cohérence entre les différentes formations. Elle a l’avantage de délivrer la même information de même niveau qualitatif à tous les participants et dans le temps.

Matériel

Les participants recevront avant le début de formation les slides de présentation qui leur permettront de suivre la formation de manière plus efficiente.

Intervenants

L’équipe de formateurs est composée d’experts professionnels actifs dans le domaine de gestion financière et administrative, d’audit des comptes publics et de gestion des risques.
Ils sont issus des secteurs public et privé et ont une position de spécialiste dans leur entité ou entreprise. Exemples :

• Cour des Comptes du canton et Etat de Genève

• Ville de Genève

• Les SIG

• Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle

• Cabinet d’audit Ernst & Young

• Ville de Carouge

• etc.

Durée et organisation

Les cours ont lieu tous les mardis ou jeudis : le matin de 9h00 à 12h15 et l’après-midi de 13h30 à 16h45.

Durée totale : 2 jours